Taxer l'assurance auto pour financer les secours

Article du quotidien d'information générale Lessentiel.lu du 28 octobre 2014. 

 

L'annonce par Dan Kersch (LSAP) du dépôt, d'ici la fin de l'année, d'un projet de loi visant à fusionner les services de secours et les pompiers n'était pas isolée. Évoquant le financement de ce nouvel établissement public des secours, le ministre de l'Intérieur a fait part du projet d'introduction d'une nouvelle taxe sur les assurances autos, au motif que nombre des interventions des services de secours et des pompiers ont trait aux accidents de la circulation.

 

La feuille de route semble tracée: dans l'esprit du ministre, il s'agira de se calquer sur ce qui existe déjà en matière d'assurance incendie, où s'applique une taxe de 6%. Selon nos informations, le montant de la nouvelle taxe n'a pas encore été fixé, mais il devrait permettre de dégager 2,85 millions d'euros par an à partir de 2016. Du côté de l'Association des compagnies d'assurances (ACA), on oscille entre surprise et méfiance: «On doit déjà faire face à l'augmentation continue des frais de réparation chez les garagistes et au passage de la TVA de 15 à 17%. Ce n'est donc pas une nouvelle accueillie avec joie», résume Paul-Charles Origer, du comité de direction.

 

Cette taxe va-t-elle entraîner une flambée des contrats? «Il n'y a pas de tarifs uniques, rappelle M. Origer, les primes sont libres. Les tarifs des assurances dépendent de nombreux facteurs. Il est encore trop tôt pour se prononcer».

 

SOURCE: L'essentiel.lu